Les délices Danico

Les_delices_Danico-dorothee-lepicurienne-a-la-une-de-larticle

Je connais ça, mais ça goûte quoi?

« La camerise vous dites? Ah oui! J’en ai entendu parler, mais j’y ai jamais goûté! »

Vous reconnaissez-vous dans ce discours? Hé bien avant vendredi dernier, épicurienne ou pas, c’est exactement ce que je pouvais aussi affirmer! Depuis quelques années, la camerise est venue teinter d’un bleu franc l’univers savoureux des petits fruits. On parle de sa forme ovale, de sa teinte quasi identique au bleuet, de son goût qui oscille selon le cultivar entre le bleuet, la framboise ou même le cassis. Mais au final, ça goûte quoi la camerise? Assez l’imagerie mentale! Ça me prenait du concret sur ma table! Je me suis donc dirigé dans le 9e rang à Wickham chez Les délices Danico, pour aller cueillir cette baie aux multiples propriétés!

Une culture qui tarde à être connue

Quand j’ai emprunté le chemin qui menait au champ, j’ai constaté que les camérisiers étaient recouverts de filets pour protéger les récoltes des oiseaux, comme on le voit communément pour les bleuetiers. La propriétaire qui m’a accueillie tout sourire en cette journée de canicule a profité de la presque absence des autocueilleurs pour parfaire mes connaissances! D’ailleurs, la première chose qu’elle m’a dite c’est : « Oh mon Dieu! Je suis heureuse de vous voir dans mon champ! C’est un signe de la providence! » J’ai compris que l’affluence des lieux qui abritent 6200 plants pouvait encore largement gagner en popularité!

Un fruit à la saveur recherchée qui adhère aux critères complexes de la gastronomie

La première chose que j’ai faite en foulant les rangées parfaitement entretenues, c’est de me mettre une belle poignée de fruits dans la bouche! Enfin le bonheur! J’ai été impressionnée par la délicatesse de la camerise. C’est un fruit fragile qui requiert une attention particulière à la cueillette. Bien que le goût se compare en effet au bleuet, il est plus subtil et il fait voyager le palais à travers plusieurs déclinaisons, ce qui en fait un petit joyau pour les cuisiniers à la recherche de nouveaux mariages savoureux.  La texture est fragile et les fruits mûrs se détachent facilement de l’arbre. C’est pourquoi lors de votre visite, on vous fournit gratuitement plateau de cueillette et petit banc pour optimiser votre récolte.

Une saison éphémère, mais abondante

La camerise se récolte à l’intérieur de 2 à 3 semaines seulement! Il faut donc surveiller son arrivée! Cette année chez Les délices Danico, on devrait doubler les récoltes pour atteindre plus de 7000 kg de baies cultivées sans insecticides. Celles-ci seront vendues fraîches pendant la courte saison ou surgelées durant le reste de l’année, ou encore transformées en une quinzaine de produits dérivés. Confitures, vinaigrettes, jus, bagels à la camerise, suçons, beurre d’érable et miel bonifiés du fruit, bref, on ajoute son p’tit côté bourré d’antioxydants un peu partout!

Pour ma part, j’ai transformé ma récolte en une délicieuse confiture qui a garni nos crêpes du dimanche matin. J’ai aussi utilisé la vinaigrette pour mariner mes cubes de poulet qui s’est avéré un excellent choix pour mes brochettes sur le BBQ! Et vous? De quelle façon l’utiliserez-vous?

Les_delices_Danico-dorothee-lepicurienne-champs

MON PARTENAIRE

logo signé Francois Roy

COLLABORATEUR

logo Simone

INSCRIVEZ-VOUS
AUX INFOLETTRES

Vous recevrez des découvertes gourmandes, des recettes cuisinées avec des produits bien de chez nous et du contenu exclusif!