Faux Bergers

C’est lors d’une jasette amicale portant sur la bouffe et l’expérience locale que Marie-Hélène, directrice des communications pour l’Alliance Touristique du Québec m’a lancé « Le restaurant Faux Bergers à Baie-Saint-Paul, tu connais? J’y ai été dernièrement et j’ai vraiment a-do-ré l’expérience! Tu dois y aller! »

Il ne m’en fallait pas plus pour que je garde en mémoire cette recommandation spéciale en me disant « Un jour, je vais y aller pour célébrer un événement important! »

Puisque mon amoureux atteignait 45 ans de sagesse cet été… j’ai décidé de rassembler quelques amis pour aller vivre enfin cette expérience locavore. Honnêtement, l’attente aura valu tout le plaisir que nous y avons trouvé !

Faux-Berger-dorothee-Personne

La mise en bouche

Dès notre arrivée, le paysage a charmé nos pupilles. Puisqu’il n’y a qu’un seul service par soir et que les places sont limitées, nous étions attendus à 18h30 pour prendre l’apéro dans le champ, assis sur des balles de foin avec les autres curieux gourmands! Cocktail à l’argousier et au RinQuinQuin à la main, nous avons admiré le coucher du soleil et observé les moutons avant d’aller séduire nos papilles…

Faux-Berger-dorothee-PALT3

Quand les courgettes viennent de chez Jean-Thomas…

J’avais cru comprendre l’ampleur de la situation lorsque Andréanne, l’hôtesse de l’endroit, m’avait appelée la veille pour confirmer notre présence. Elle m’avait dit « Malheureusement, je ne peux pas vous confirmer les créations du chef de demain puisque je ne connais pas encore celles de ce soir… Tout dépend des arrivages! »

Oh, ok! Donc ça veut vraiment dire que le chef et son équipe élaborent leurs plats du soir en fonction de ce que leur apportent les producteurs de la région la journée même? Elle me répond « Tout à fait! Notre cuisine regorge de surprises! Haha! » Ça m’a plu…

Le premier plat, et tous les autres d’ailleurs, ont été servis par le chef Emile Tremblay qui est sorti de sa cuisine pour nous raconter l’histoire unique qui entourait ses créations! D’un ton théâtral et surtout amical, il nous a raconté les liens qui unissent sa cuisine aux producteurs qu’il a choisis et avec qui il a créé des liens sincères. Que ce soit pour la qualité de leurs produits, leur approche écologique, le désir de réduire l’empreinte écologique, de réapprendre à manger des aliments peu transformés, saisonniers, mais surtout, empreints de respect, la brigade du chef s’active en cuisine dans le but de rendre des plats authentiques.

Tout ce que nous avons mangé et bu ce soir-là était accompagné d’un nom ou d’une anecdote, tantôt inspirante, tantôt rigolote! Quel souvenir épicurien en soi! Je me suis délectée d’une fleur de courgette farcie au fromage frais, de fleurs d’ail grillées à même la braise, de poudre de tomates, d’une gastrique de framboises et de gésier de poisson, pour ne nommer que ceux-ci! Sept services surprenants et alléchants!

Une réussite à tous les niveaux! Alors si l’envie vous prenait de vouloir découvrir Charlevoix par le palais… c’est assurément au Faux Berger que je vous dirigerais!

Faux-Berger-dorothee-VERRE
Faux-Berger-dorothee-PALT1

MON PARTENAIRE

logo signé Francois Roy

COLLABORATEUR

logo Simone

INSCRIVEZ-VOUS
AUX INFOLETTRES

Vous recevrez des découvertes gourmandes, des recettes cuisinées avec des produits bien de chez nous et du contenu exclusif!