La semaine de l’érable en Beauce, une immersion sucrée authentique!

Native de St-Joseph de Beauce, c’est toujours avec beaucoup d’émotions que je retourne dans mon patelin.  C’est mon port d’attache… là où mes racines et mes souvenirs familiaux reprennent vie. C’est donc la tête remplie d’images savoureuses et accompagnée de ma cousine Mélanie, que je me suis rendue dans la Beauce pour m’imprégner à nouveau de ce qui a bercé mon enfance : le temps des sucres!

Oh! Disons que l’expérience a beaucoup évolué depuis « mon jeune temps »! Ce n’est pas un « trailer piné su un tracteur » sur lequel embarquait une trentaine de personnes qui dissimulaient une 24, du gin De Kyper (l’indispensable pour les p’tits réduits…) et des instruments de musique dans leurs bagages qui m’attendait. Non non! … Ce sont des restaurateurs accueillants qui ont à cœur de faire redécouvrir les plaisirs de l’érable à travers des plats repensés par leurs chefs… Disons que j’ai raffolé mon séjour!

Une couette chaleureuse et une table gourmande à souhait

C’est à l’hôtel Le Georgesville que j’ai fait ma première escale! On m’avait réservé une belle grande chambre dans la partie rénovée de l’établissement, avec en prime, des boîtes de chocolats faits à la main et un petit mot de bienvenue.  J’ai particulièrement apprécié la tranquillité des lieux, le lit super confo et les immenses serviettes de bain. Et que dire du petit-déjeuner du lendemain!   Copieux, garni de fraîcheur et accompagné d’un capuccino bien chaud, j’étais prête à aller apprécier les bonheurs de l’érable.

La semaine de l’érable version « Beauceron boutte pour boutte! »

On m’a donné la lourde tâche… hihi! d’aller tester le menu spécial de trois restaurants qui avaient comme mission de valoriser l’érable mais aussi, les produits locaux.

Le Point Virgule m’a servi un souper extraordinaire! Au menu : Osso bucco de porc local braisé à l’érable, ragoût de haricots blancs à l’érable, chips de bacon croustillant rôti à l’érable & œuf mollet poché à l’érable. En plus de l’excellent service, j’ai adoré la texture du porc qui se défaisait à la fourchette, la chips qui était craquante à souhait, l’œuf infusé à l’érable qui m’a rappelé instinctivement ceux que ma grand-mère nous préparait, et le goût authentique des saveurs. Honnêtement, j’ai adoré mon expérience!

Au Resto L’infusion café-bistro, c’est une assiette éclatante où l’érable avait été travaillé de façon asiatique cette fois-ci! Au menu du midi : Filet de porc croustillant sauté dans une sauce tao à l’érable maison, accompagné de juliennes de légumes, acajous grillés, sésames et granules d’érable. Bien que mes papilles, qui préfèrent les saveurs un peu plus salées à l’habitude, aient été surprises par la teneur élevée en sucre du plat, il n’en est pas moins que la présentation était impeccable et que mes yeux ont appréciés l’expérience colorée.

Ma journée s’est terminée au Resto-Pub Dix93 par Frampton Brasse, où évidement, une «p’tite frète» bien fraîche m’attendait! Ce restaurant sympathique et convivial qui met en valeur les bières de la microbrasserie régionale Frampton Brasse, m’a accueilli avec un menu plus raffiné que je ne l’aurais pensé.  Escalope de veau farcie aux pommes et aux noix à l’érable et au rhum, céleri rave en crème, petits pois au lard, nantaises glacées et réduction de sirop d’érable. Miam! L’accord sucré/salé du plat était parfait, une belle présentation, un serveur qui n’a pas hésité à appeler son chef pour répondre à mes interrogations, et une réduction de sirop d’érable et de bière maison qui a charmé mon palais. Bref, je me promets d’y retourner pour déguster leur palette de bière en bonne compagnie!

Des gens attachants et soucieux de transmettre leur savoir-faire

Ce n’est plus un secret, les Beaucerons sont reconnus pour leur personnalité joviale et entrepreneuriale! L’équipe de Destination Beauce m’avait aussi concocté un petit planning agrotouristique que vous devez absolument découvrir à votre tour lors de votre prochaine escale beauceronne!

Chez Allons à la Cabane situé à Saint-Théophile, c’est la fusion parfaite entre les traditions et la modernisation acéricole!  Au fait, saviez-vous que c’est grâce aux écureuils que les amérindiens ont découvert l’eau d’érable? Et saviez-vous qu’actuellement, certains acériculteurs possèdent des équipements à la fine pointe de la technologie leur permettant entre autres, d’effectuer certaines actions à distance sans être obligé de se déplacer dans le bois? Parce que disons-le-nous, eux aussi manquent de mains d’œuvre pour assurer nos moments sucrés tout au long de l’année! Revivez en famille les traditions du temps des sucres à travers des histoires, des comptes et des légendes, sans oublier la dégustation du délectable sirop!

Enfin, à la Bleuetière Goulet de Saint-Frédéric, vous vivrez un rendez-vous décadent douze mois par année! Au grée des saisons, Jean-Yves Goulet et son équipe transforment en différents produits gourmands, 16 000 arbres à bleuets, 7 700 entailles acéricoles, les fruits de centaines de pommiers, des légumes cultivés en serre, et offre à sa clientèle une magnifique patinoire de 7 km qui traverse le paysage bucolique qu’offre les plantations. Mes coups de cœur : Leur gin à l’érable « La deuxième panne », leur « porto » aux bleuets Bleuetto, et leur petit dernier qui verra le jour cet été, un cooler aux bleuets à 7% d’alcool qui donne l’impression d’avaler une poignée de fruits! Ruez-vous sur une bouteille, vous allez a-do-rer!

Bref, j’ai vécu des moments incroyables à côtoyer plusieurs personnes extraordinaires lors de mon séjour. Ça me rend si fière de mes origines! Assurément, un séjour dans la Beauce s’impose à votre calendrier estival!

Vive le tourisme au Québec!